4/10/12

Una esquina



2 comentarios:

Michèle Dassy dijo...

Une photo "internationale" qui rend bien le désarroi de certains coins dans les (grandes) villes!
Si le soleil jaune ne réchauffait pas cette scène, elle serait glauque.
J'aime beaucoup.

elisa gulminelli dijo...

justement! cést la lumière glauque d'une nuit à bs. as.!